Sonora produit 280.000 tonnes de viande de porc

Les producteurs de porc de Sonora génèrent une production annuelle de 285.000 tonnes de viande, dont 60 000 sont destinés à l’exportation vers les États-Unis et d’autres marchés en Asie. Le président de l’Association des producteurs de porc de l’État de Sonora, Benjamin Aguilar Gutierrez a déclaré dans une interview avec l’agence Notimex que les produits entité de porc atteignent les marchés du Japon, de Corée et du Vietnam. Il a dit que le porc est une activité économique qui se déroule principalement dans les villes de Hermosillo, Cajeme, Navojoa et Huatabampo, où il possède un troupeau de deux millions 700 000 porcs dans la production.

Il a dit que des 285 mille tonnes de viande de porc qui se produisent chaque année dans l’état, 60 000 sont destinés aux marchés d’exportation mentionnés, où le produit de Sonora est reconnu pour son haut niveau de l’assainissement. Le reste de la production, at-il noté, est destiné à la commercialisation sur le marché intérieur. Cependant, depuis plusieurs années l’élevage de porcs du Mexique a été de plus en plus touchés par l’importation aveugle de porc, en dessous de son coût de production, principalement la jambe et à l’épaule. Il a dit que cette situation est en train de changer la production générée dans le pays et de prendre l’activité de nombreux producteurs, qui ont perdu beaucoup d’emplois directs et indirects. Il a noté que, par conséquent les autorités du secteur fédéral ont demandé leur soutien pour attaquer la crise qui se produit chez le porc par la prestation de soutien à l’activité correspondant à 2015 et sont en attente couvercle. En outre, soulevé, les producteurs de porcs besoin du soutien de l’autorité fédérale de démontrer l’entrée de produits de porc dans le pays à des prix de dumping pour mettre fin à la crise dans cette activité.

Il a dit qu’ils ont également demandé annuler norme officielle mexicaine NOM-030-ZOO 1995, qui a été un mécanisme de défense important contre la maladie chez le porc mexicain. L’industrie du porc consomme plus de 600.000 tonnes de céréales par an, mais a payé 60 $ de plus par tonne de grains qui sont importés des États-Unis et qui les affecte contre leurs concurrents voisins du nord.

Source: MéxicoXport