Les importations de vin espagnol poussent dans le Mexique, le Brésil, la Hollande et la Belgique jusqu’en Septembre

Entre Janvier et Septembre 2015, ces quatre pays ont augmenté le volume de vin espagnol importé, gagner des parts de marché dans tous les d’entre eux, bien que la Belgique a légèrement réduit son investissement. Mexique a augmenté ses importations de vin de 12,6% en volume entre Janvier et Septembre, mais a seulement dépensé 0,3% de plus. Espagne éloigne du Chili en tant que premier fournisseur d’exporter 26,3% plus de litres, alors que le prix moyen a chuté de 19%. Le vin espagnol représentait 32,5% du volume et de près de 30% de la production totale du Mexique.

Notre pays a encore peu de poids au Brésil (sixième fournisseur) en dépit d’être le seul pays qui ont exporté plus analysé parmi les six premiers litres, couvrant près de 100% des achats du Brésil. Les importations de vins brésiliens ont diminué de 2,3% en volume mais a augmenté de 20,8% en valeur entre Janvier et Septembre. Chili, Argentine, Portugal, Italie, France et Espagne concentrées autour de 96% du total des achats, avec l’arrivée des Espagnols que seulement augmenté en volume, et avec de meilleurs chiffres que la valeur moyenne du marché. Pour sa part, le Pays-Bas et la Belgique a réduit ses importations plutôt globalement, en particulier par la forte chute de la France. Tous les vins ont baissé en valeur, et seulement en vrac et bag in box ont augmenté en volume. Forte baisse dans les vins mousseux et emballés. France a marqué de loin la baisse globale, mais reste aussi le premier fournisseur en très bonne place.

L’Espagne est le deuxième fournisseur, maintenir un volume stable et perdre de la valeur. L’Espagne est le deuxième plus grand fournisseur de vin en Belgique, et le quatrième en Hollande. Ce pays a réduit ses importations de vins de 7% en volume et 5,6% en valeur entre Janvier et Septembre, jusqu’à 256,9 millions de litres et 634,5 millions d’euros. Sparkling baisse de vin, dirigé par la France et l’Italie, en dépit de l’excellent développement de l’Espagne, qui est déjà le premier fournisseur en volume.

Source: MéxicoXport