Le Mexique, le moins bénéficié par le PPT, alerte la Banque mondiale

Alors que les exportations du Mexique croissent de 4,7% en 2030 avec le TPP, le Vietnam verrait une croissance de 30%; nations avec les restrictions commerciales sont celles qui tirent plus d’avantages. Sur les 12 pays qui ont signé l’Accord de partenariat Trans pacifique (TPP, en anglais), le Mexique verra moins d’avantages, à la fois dans la croissance des exportations comme (produit intérieur brut) du PIB, selon une analyse de la Banque mondiale. Dans les 14 prochaines années, les exportations du Mexique devraient augmenter que de 4,7% en raison de la réduction des droits de douane des pays signataires.

Ce chiffre est nettement inférieur à la croissance de 30% des exportations de l’expérience du Vietnam, ou 23,2% prévu pour les exportations japonaises. Autres signataires économies qui reçoivent un coup de pouce forte à ses exportations sont la Malaisie, la Nouvelle-Zélande et le Pérou, avec 20,1%, 12,8% et 10,3%, respectivement. En revanche, les économies verront la croissance des exportations inférieure à deux chiffres dans 2015-2030 sera les États-Unis (9,2%), Brunei (9%), Singapour (7,5%), le Canada (7%), le Chili (5,3%) et l’Australie (5 pour cent). Une Saga de tous est le Mexique. L’analyse “des implications macroéconomiques potentiels du TPP” slogan que les pays vont voir un plus grand bénéfice pour l’accord commercial est actuellement confronté à de sévères restrictions sur le commerce international. “L’impact (positif) pourrait être considérablement plus élevé dans les pays confrontés à des barrières élevées au commerce, tels que le Vietnam et la Malaisie. Les pays qui exportent des produits de main-d’œuvre travaillent avec à faible revenu et peu qualifiés ménages pourrait élargir”, lit la recherche.

Basé sur la croissance des exportations de la taille des économies et le poids du secteur de l’exportation dans chacun d’eux, la Banque mondiale a publié ses estimations de l’impact que la croissance du PIB TPP. Pour notre pays, la projection est un impact positif sur le PIB de 1,4%, plus élevé que les États-Unis (0,4%), l’Australie (0,7%), le Chili (1%) et le Canada (1,2%). Mais les économies asiatiques seraient que ce serait les meilleurs résultats en termes de croissance économique, soulignant Vietnam avec une augmentation du PIB de 10%, suivie par la Malaisie (8%) et de Brunei (5%). Autres pays où la croissance prévue au cours des mexicaine sont la Nouvelle-Zélande (3,1%), Singapour (3%), le Japon (2,7%) et le Pérou (2,1 pour cent). En ce qui concerne les pays en dehors de l’accord, l’analyse affiche avantages commerciaux indirects pour la Colombie et la Russie. Contrairement à la Thaïlande, la Corée du Sud et aux Philippines, ce serait nuire à leurs exportations, bien que selon les auteurs, ceux-ci seraient limitées. La signature de la TPP est prévue pour le 4 Février à Wellington, Nouvelle-Zélande.

Source: MéxicoXport